Making Sport, We Make Friends !!

Faits marquants TIM

Dans son histoire, le TIM a vécu plusieurs faits plus rocambolesques les uns que les autres, des équipes provenant de l’autre bout du monde en passant par des soucis s’introduisant dans l’organisation du tournoi,  cela resteront des faits qui ont permis de forger l’identité du tournoi et de sa popularité qui chaque année, grandit de plus en plus.

Voici donc la vie du TIM depuis son début en 2004 :

En 2004, première édition du TIM, le tournoi démarre en grandes pompes avec de très bons matchs et de bons duels entre Novi Sad et Zagreb qui se sont disputés la victoire et en ont fini vainqueurs. D’autres équipes dont une, Baden Württemberg a réussi également a bien se démarquer d’une présence française assez importante parmi les équipes en lice.

En 2005, le nombre d’équipes étrangères s’agrandit, à la Serbie et la Croatie de l’année dernière viennent s’ajouter cette fois-ci les lituaniens de Vilnius, mais surtout,  faisant presque 2000 kilomètres en bus, les équipes du Portugal et de Lettonie. Mais la liste des nouvelles équipes n’est pas encore achevée, une autre équipe, provenant des DOM-TOM, vient également disputer le tournoi, ce fut la sélection de Mayotte …. Quand la Baltique croise l’océan Indien sur les bords de la Loire….

En cette même année, le Mini Tim a fait également son apparition, il a pour but de faire découvrir aux spectateurs le travail réalisé par les enfants tout au long de leur formation, au travers de plusieurs activités plus attrayantes les unes que les autres. De plus les apprentis basketteurs auront un soutien indispensable s’ajoutant a une motivation sans faille, celle d’un parrain qui chaque année vient témoigner de l’importance des fondamentaux. L’année 2005 marquera le coup avec l’arrivée de David Gautier, joueur à Cholet Basket. D’autres noms prestigieux allongeront la liste avec Antoine Rigaudeau en 2006, Ron Anderson en 2007, Nicolas Batum en 2008, Nando de Colo en 2009. Un entraineur sera à l’honneur en 2010 avec Laurent Buffard, et c’est Fabien Causeur qui clôt la liste en 2011

Durant l’année 2006, 2 matchs seniors ont légèrement chamboulé le nombre d’équipes présentes, qui au lieu de 24 s’est vu réduire au nombre de 16. Mais cela n’a pas empêché deux nouvelles apparitions d’équipes étrangères. Débarquèrent en 2006, deux équipes du Maroc, celle de l’US Fès et Beni Mellal et une équipe de Hongrie, venant de la ville de Sopron. Le TIM commence a devenir l’évènement basketball de Saumur.

En 2007, encore de nouvelles équipes apparaissent sur l’affiche du tournoi prenant la place des cadors Novi Sad et Zagreb alors absents de cette saison, ce sont d’autres équipes serbes et croates de Gospic, Sibenik et Zemun Lasta. L’Espagne et ses nouvelles équipes ainsi que la Pologne avec le club de Poznan sont également venu défier les équipes déjà connues du TIM. Mais cependant toutes ces équipes n’ont pas pu empêcher les redoutables allemands de Baden Württemberg et les féminines de Cholet Basket de gagner le trophée. De plus, première fois dans l’histoire du TIM, sur le podium des équipes vainqueur féminines ne figuraient que des françaises (Cholet, Angers,  Saumur). Nos françaises nous ont montré de quoi elles sont capables.

2008 est l’année de la fête et des démonstrations de supporters. Les Ch’tis étaient invités au TIM et n’ont pas hésité a mettre l’ambiance avec l’aide de leur mascotte Biloute. Les deux soirées passées durant le tournoi ont également été signe de fête avec le match handibasket et la soirée avec le parrain de cette édition, Nicolas Batum. Le TIM 2008 a connu une autre surprise étonnante, l’arrivée, d’une journée d’avance, des deux équipes de Vilnius. Mais un seul hic, les hébergements ne leur ouvrant les portes que le lendemain, les joueurs ont du dormir sur des tapis de sol dans les vestiaires du gymnase de Bagneux.

2009 est synonyme d’enchaînement de quelques péripéties plus amusantes les unes que les autres :

1ère péripétie : Arrivée des tchèques d’Ostrava avec une journée d’avance et resteront à Saumur une journée supplémentaire, ils ont donc participé au montage et démontage du matériel pour le tournoi, très sympathiques ils ont garderont un souvenir inoubliable de leur passage à Saumur.

2ème péripétie : Les lituaniens de Kaunas arrivent à l’heure ………. mais chez l’organisateur du tournoi, pour cause, l’adresse de ce dernier était intégrée dans le GPS balte.

Victoire de l’UFAB d’Angers côté fille, côté garçon la tension était rude car la finale s’est jouée entre Novi Sad de Serbie et Baden Württemberg d’Allemagne qui furent vainqueur lors de l’édition 2007. Ces derniers n’ont malheureusement pas remporté le trophée contre la grande équipe Serbe déjà 3 fois vainqueur depuis la création du TIM. Novi Sad a souffert terriblement contre la sélection du Baden Württemberg, à qui le trophée n’échappe que faute à un tir à trois points que le cercle rejette , au grand dépit du joueur Malik Müller, chouchou du public …

Durant l’édition 2010,un léger souci commença dès le début, les lituaniens de Kretinga sont arrivés le premier jour du tournoi, à 4h15 l’organisateur du tournoi les a accueilli et accompagné jusqu’à l’internat de Sadi Carnot, mais manque de bol leur premier match (et première rencontre du tournoi) débutait le jour même à 10h30 du matin. Les jeunes lituaniens ont du faire preuve de compétitivité malgré leur court sommeil.  Un autre gros problème auquel les organisateurs ont du faire face est l’affaire du Sénégal, où l’acquisition des visas à en effet posé un souci, mais grâce à l’acharnement des organisateurs et également du soutien diplomatique des autorités locales, une délégation réduite sénégalaise  est arrivée en milieu de journée. Les cadets et cadettes du SLB ont pu remplacer les joueurs manquants à l’effectif. Une première participation du Kosovo a permit un élargissement d’horizon des équipes invitées.

2011 = 11 nations participantes. Et cette édition a comme un effet de déjà vu, deux équipes de Skopje en Macédoine et du Kosovo, et de nouveau les organisateurs du tournoi ont eu des problèmes concernant les visas mais ont demeurés moins importants que 2010. A signaler également l’arrivée de l’équipe d’Ankara et premières bonnes réactions de cette équipe possédant une forte défense. Mais le moment le plus marquant de cette édition est le panier à trois points au buzzer faisant lever la foule en un seul homme. Malgré cette prouesse de Fabrice Diard, la sélection de Catalogne l’a remportée.

Attendons de voir ce l’édition 2012 nous réserve, il y aura probablement autant de faits qui nous marquerons comme ce fut le cas des précédentes éditions.

Pour avoir un clin d’œil de ce qu’est le TIM, voici le panier a trois points de Fabrice !!! Bonne performance de sa part !

Commentaires sur: "Faits marquants TIM" (1)

  1. Monsieur Z a dit:

    Et à la fin de la video, on voit le coach des Catalans qui applaudit le tir au buzzer de Fabrice … Fair play … Senor Ramon Reigada….. !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :